Un étrange virus a envahi la galaxie, annihilant la décence des femmes de la République et de l'Empire -- Forum Hentai interdit aux -18 ans
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 République: Coruscant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mako Nalamya
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2013
Localisation : Dans un harem de Malavus IV

Identification Galactique
Camp: Neutre
Classe: Esclave
Orientation sexuelle: Indiférente

MessageSujet: République: Coruscant   Ven 29 Mar 2013, 12:43

Topologie:
Coruscant est un monde qui semble aussi bien merveilleux que terrifiant. Les restaurants de luxe à 10 000 crédits l'assiette côtoient les hôtels de luxe, tandis que dans leur ombre vivent les pauvres et les indigents se réfugiant la nuit dans leurs bouges. Quoi qu'il en soit, Coruscant réserve un bon nombre de surprises, faisant d'elle une planète imprévisible, loin d'être ennuyeuse.

Vue depuis l'espace, celle que l'on nomme le Joyau des Mondes du Noyau peut sembler artificielle. En effet, sa surface est entièrement couverte de constructions urbaines brillantes de mille feux, ce qui donne à ce monde une apparence unique dans tout l'univers. Chaque pouce de Coruscant est densément urbanisé, et il n'y a ni forêt, ni prairies, ni océans, juste deux calottes glaciaires à chaque pôle et des réservoirs artificiels géant (le tout occupant tout de même 29% de la surface de la planète). La glace des pôles constitue la seule réserve d'eau potable de la planète. Elle est aspirée par d'immenses pipelines et stockée dans des réservoirs tout aussi impressionnants. Ces réservoirs sont d'ailleurs parfois une attraction locale, telle la Western Sea.

Les bâtiments s'organisent en gigantesque niveaux souvent entrecoupés de profonds canyons de plusieurs kilomètres de profondeur. Seuls les monts Manarai ont échappé à l'urbanisation, mais ils devinrent en contrepartie une attraction touristique majeure. Le trafic orbital entoure la planète telle une nuée d'électrons autour de leur atome. Les milliers de vaisseaux livrent de la nourriture et du ravitaillement en tout genre, et déposent des diplomates, des ambassadeurs et des touristes. Le trafic atmosphérique, guidé par des grilles magnétiques bien définies, ne cesse jamais. Plusieurs plate-formes d'atterrissage flottantes permettent aux vaisseaux privés ayant reçu l'autorisation d'entrer dans l'atmosphère de se poser à l'abri des embouteillages au niveau des spatioports. Un immense réseau de taxi et de bus dessert l'ensemble de la planète tandis que les cargos de fret utilisent des tunnels "souterrains".

Coruscant étant distante de son étoile d'environ 200 millions de kilomètres (et du Noyau de 10 000 années-lumière), elle n'est naturellement pas propice aux humains. Ceux-ci ont réglé le problème en mettant en orbite de gigantesques miroirs solaires reflétant la lumière et la chaleur de Coruscant Prime sur la planète. C'est à ces miroirs que le poète Adder Ain-la faisait référence. Afin de faire face à l'intense pollution générée par le nombre incroyable d'habitants, des mesures strictes ont été prises. Ainsi, tout ce qui est produit par Coruscant est entièrement recyclable. Même le dioxyde de carbone produit est récupéré par des humidificateurs orbitaux placés en orbite basse.

De nombreuses étendues de Coruscant, en particulier celles situées dans l'hémisphère ouest, sont peu peuplées mais produisent constamment en très grandes quantités de l'énergie et des biens. Ce fut le cas du quartier nommé "The Works" qui produisit pendant des siècles toutes sortes de choses, comme des droïdes, des pièces de vaisseaux ou des matériaux de construction, avant d'être abandonné et livré à la pègre.

La plus grande partie de la population de Coruscant est concentrée au niveau de l'équateur et dans Galactic City. Cette métropole de la taille d'un continent se démarquait des urbanisations voisines par ses hauteurs vertigineuses. Elle fut aussi appelée "Republic City", puis "Imperial City" durant le règne de l'Empire Galactique et enfin "New Republic City" lors de l'instauration de la Nouvelle République.

Les plus bas niveaux de Republic City n'ont pas vu la lumière du jour depuis des milliers d'années. Plus on descend dans la ville, plus on a l'impression de s'enfoncer dans des cavernes lugubres telles celles d'Af'El, et le danger est sensiblement le même. Droïdes détraqués, champignons carnivores et mutants troglodytes constituent la masse rampante et grouillante des niveaux les plus bas de la planète, donnant ainsi naissance à un monde sombre et terrifiant que tout le monde évite comme la peste. Malgré ce qui vit sous leurs pieds, les Coruscantis vivent paisiblement et de manière insouciante dans les kilomètres de structures recouvrant leur monde, ayant toujours à portée de main tout ce qui leur est nécessaire. Les riches politiciens se sont toujours arrangés pour que Coruscant ne manque jamais de rien et vive dans le luxe.

Population:
Etant la capitale de la République, on peut y croiser toutes les espèces intelligentes vivant dans la galaxie.

Histoire:
Aussi loin que remonte l'histoire connue de la galaxie, Coruscant en a toujours été le cœur. Il a été maintes fois supposé que les humains étaient originaires de Coruscant, mais aucune preuve n'est parvenu à étayer cette hypothèse. En tout cas, beaucoup d'humains y croient, mais c'est essentiellement par fierté et pour soutenir leur politique humanocentrique.
L'une des plus vielles histoires connues de Coruscant est un chant lyrique épique du nom de "Dha Werda Verda" qui signifie "Les Guerriers de l'Ombre" en Mando'a. Ce chant Taung datant de 200 000 ans avant la Bataille de Yavin raconte une grande bataille entre les Taungs et les Bataillons de Zhell, une union de 13 nations humaines. Taungs et Zhell s'étaient fait la guerre pendant des siècles pour le contrôle de Coruscant, dont ils étaient très certainement tous deux des espèces natives. La bataille dont parle le poème fut décisive car une éruption volcanique englouti la capitale des Zhell dans les flammes et les cendres, manquant d'exterminer ces derniers. Les Taungs eurent alors le dessus sur leurs ennemis. La planète fut recouverte d'un nuage de cendres pendant deux ans, c'est de là que les Taungs prirent le nom de Guerriers de l'Ombre.

Il semblerait que finalement les Zhell parvinrent à se reconstituer et à chasser les Taungs hors de Coruscant. Les Taungs s'installèrent alors sur Roon et quelques millénaires plus tard ils devinrent les premiers Mandaloriens. Les Zhell quant à eux mirent en place la première civilisation de Coruscant. Comme Coruscant est parfois considérée comme la planète natale des humains, il a été supposé que les Zhell étaient les ancêtres des humains. Mais les archéologues n'ont pas encore pu confirmer cette hypothèse. Les paléontologistes pensent que la plus grande partie de Coruscant était déjà urbanisée lorsque le vol interstellaire devint monnaie courante.

Une telle surpopulation galopante força très vite les habitants à développer les premières fermes hydroponiques et usines de recyclage, ainsi que les premiers nettoyeurs atmosphériques et pipelines de desservement. Plutôt que d'enterrer les déchets non-recyclables, les Coruscantis inventèrent des canons capables de les envoyer en orbite dans des containers où des chalands les récupéraient et les emmenaient au-delà du système. Vers -100 000, les Columi visitèrent Coruscant mais ne furent pas intéressés, la jugeant trop primitive.

Aux alentours de l'an -30 000, les Rakata ne furent pas aussi regardants et ajoutèrent Coruscant et ses habitants à son Empire Infini. De nombreux humains de Coruscant furent par la suite déportés sur d'autres planètes comme Alderaan, Kuat, Anaxes, Metellos, Corulag et un très grand nombre d'autres mondes. Certains supposent que les proches-humains descendent tous d'humains initialement déportés par les Rakata. Après l'effondrement de l'Empire Infini, Coruscant reprit son train de vie et s'ouvrit aux planètes proches, notamment grâce à la technologie héritée des Rakata.

La dissémination fulgurante de la technologie de l'hyperpropulsion vers -25 000 accéléra l'ultradéveloppement de Coruscant. La planète se retrouva au fil des millénaires au centre d'un grand nombre de routes hyperspatiales, dont celles qui furent appelées plus tard la Croix Martiale, l'Aiguillon Shawken, la Ligne de Koros, la Route Commerciale de Metellos, la Route Commerciale Perlemienne (qui ouvrit la porte d'Ossus et fit venir les Jedi sur Coruscant) et la Passe Corellienne.

C'est durant cette période que Coruscant intégra le proche Empire Azur d'Axus, ce qui fut les prémices de ce qui devint plus tard l'Ancienne République. Malgré sa proximité avec l'impraticable Noyau Profond, Coruscant devint un noeud majeur d'échange, de commerce et d'exploration. Les autres Mondes du Noyau, comme Corellia et Duro, devinrent des éléments clés dans le bourgeonnement de la naissante République, mais peu d'entre eux contestèrent le fait que Coruscant méritait son statut honorable de siège du gouvernement galactique.
C'est à ce moment que les standards galactiques comme le Vieux Standard Galactique (l'ancêtre du Basic) émergèrent et commencèrent à s'imposer. Coruscant adopta les coordonnées 0-0-0 et on basa le Temps Standard Galactique sur le jour et l'année de Coruscant, soit 24 heures et 368 jours. Coruscant s'était déjà taillée une place majeure dans l'univers connu.

Les millénaires passèrent et la République grandissait, mais Coruscant restait la même, devenant juste de plus en plus dense au niveau urbain. Les technologies architecturales avancées permirent la construction de nouveaux buildings par-dessus les anciens sans risque d'effondrement des structures. Plus les structures montaient en hauteur, plus les niveaux inférieurs étaient livrés au délabrement et récupérés par les travailleurs pauvres et les squatters. Les nouvelles constructions les plus spectaculaires étaient concentrées dans l'hémisphère est, au nord de Manarai, dans un quartier qui devint plus tard Republic City.

Tandis que Republic City s'étendait horizontalement et verticalement, des structures remarquable, telle des icônes, jaillirent pour refléter la gloire de cette civilisation d'envergure interstellaire. Le Palais Présidentiel était une résidence monumentale pour le Chancelier Suprême, tandis que le Hall Sénatorial était une arène politique fermée avec des bancs en pierre polie. Le Musée Galactique, un très grand édifice rassemblant des objets et des artefacts de quasiment toutes les planètes connues, fut construit en -12 000.

Les différents Chanceliers de la République étaient pour le moins inégaux. Il y eut des Chanceliers très compétents, d'autres catastrophiques, certains corrompus, d'autres très inspirés. Il y eut des crises internes (révolutions, scandales, coups d'état), mais la République tint toujours bon et traversa les siècles sans jamais couler.
Il y eut également des menaces extérieures. La découverte de nouvelles cultures aliens menait parfois à des conflits dans lesquels Coruscant devenait elle-même un champ de bataille, comme ce fut le cas lors du premier contact avec les Duinuogwuin en -15 500. Le conflit put finalement être résolu par des moyens pacifiques grâce au Chancelier Suprême Fillorean et au philosophe Borz'Mat'oh.
La première bataille que connut Coruscant en tant que capitale de la République fut durant la Guerre Tionaise, qui l'opposa à l'Honorable Union de Desevro et Tion en -24 000. Coruscant fut bombardée mais parvint à remporter la guerre en montant les Hutts contre l'Union. Les mondes de l'Union rallièrent la République un siècle plus tard, avec Tion comme capitale sectorielle.
Il y eut ensuite les Conflits Alsakiens, qui débutèrent en -17 000 et s'achevèrent en - 3000, avec pour enjeu le rôle de capitale galactique. Coruscant gagna tous les conflits.

D'autres conflits germèrent pendant ce temps. Durant la Grande Guerre de l'Hyperespace en - 5000, Coruscant faillit être capturée par les Sith de Naga Sadow. Elle tint également bon lors de la Grande Révolution des Droïdes en - 4015. Puis elle échappa à la destruction en - 4000 lors de l'attaque d'Ulic Qel-Droma et de ses guerriers mandaloriens durant la Grande Guerre des Sith.
En - 3996, lorsqu'Ossus fut détruite par Exar Kun, les Jedi qui avaient pu s'enfuir s'installèrent sur Coruscant. Le Conseil Jedi fit construire un Temple Jedi et rebâtit l'Ordre grâce à des artefacts qui avaient été sauvés de la destruction. En dépit des pertes de la République au début de la Grande Guerre, les Jedi ont réussi à repousser les attaques de l'Empire Sith sur les Mondes du Noyau. Les citoyens se pensaient à l'abri sur Coruscant et beaucoup espéraient de ce fait que la République gagnerait la guerre. Ces espoirs ont volé en éclat lorsque, en -3654, l'Empire a dupé les leaders de la République, saccagé Coruscant et détruit le Temple Jedi.

Depuis le Traité de Coruscant, le Sénat a dû faire face à des choix difficiles dans l'attribution des ressources de la République. La priorité a été donnée à la défense des Mondes de la Bordure et à la reconstruction des parties de Coruscant indispensables au gouvernement et au commerce. Une grande partie de la ville-planète reste en ruine et de nombreux secteurs sont tombés aux mains de gangs, tel que le Soleil Noir.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
République: Coruscant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de l'Ambassadeur de la République de Sienne
» République Populaire d'Hyrule.
» Configurer un serveur publique
» Simulateur de vol grand publique à Paris
» République Soviétique du CED - Le CED est mort, vive le CED.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SW X : L'invasion des indécentes :: Administration :: Codex :: Planétarium-
Sauter vers: